Mindfulness / La Pleine Conscience

 

Prendre le temps de s’arrêter de faire, pour Etre.

Nous vivons dans un monde où nous sommes sans cesse en train de courir et de faire : notre travail, nos courses, les devoirs avec nos enfants, le ménage, le rangement, écrire nos mails… Un monde dans lequel nous sommes l’objet d’une très grande pression. Si nous ne prenons pas garde à nous créer des espaces protégés, privilégiés, nous allons nous transformer en machines à faire.

La vie en pleine conscience, c’est tout simplement ces moments où l’on s’arrête.

Où l’on prend le temps de respirer et de s’apercevoir que l’on est en vie, dans un monde passionnant.

L’idée de la pleine conscience, c’est tout simplement de se rendre plus présent à sa propre vie.

 

Comment fait-on ?

Le principe est d’observer une pause avant d’enchaîner sur une nouvelle action. L’idée est de donner de la place à son ressenti. Si l’on prend l’habitude de faire ces pauses très régulièrement dans la journée, notre rythme va changer.

Pratiquer la pleine conscience, c’est comme pratiquer une activité physique : c’est bon pour l’esprit, le corps et c’est nécessaire dans notre mode de vie. Elle nous permet une forme d’écologie personnelle, une dépollution intérieure.

Il est nécessaire de s’exercer régulièrement. C’est un apprentissage, comme la course à pied ou apprendre à jouer du piano.

Ce que permet la pleine conscience, c’est de désobéir à son pilote automatique et de cultiver une autre façon de réagir.

Pour renforcer cela, il faut s’entraîner à vivre l’instant présent, pas uniquement quand les choses sont agréables, mais aussi lors de petites contrariétés. S’interroger sur l’état dans lequel cette contrariété nous met, sur notre envie de réagir. On donne de l’espace à la souffrance au lieu de la chasser ou la contenir.

Plus on le fait, plus on va muscler sa capacité à répondre différemment aux moments de détresse, de dérangement. Et à ce moment-là, la pleine conscience permet de faire un choix, et pourquoi pas accepter ce qui est.

Se dire : ok, c’est comme ça ! Qu’est-ce que je peux faire avec cela ? Et prendre le temps de décider…

C’est avant tout être libre, libre de son mental et de ses automatismes pour s’offrir une véritable liberté d’Etre.